Léo Schnug

Strasbourg, 1878-1933, Brumath

« Paysage à la colline rouge »

Aquarelle et gouache

Paysage

34x25cm (à vue)

Signature en bas à droite

Léo Schnug Paysage à la colline rouge (détail). Léo Schnug. Paysage à la colline rouge
Léo Schnug "Paysage à la colline rouge" (détail)
Léo Schnug Paysage à la colline rouge (détail signature). Léo Schnug. Paysage à la colline rouge
Léo Schnug "Paysage à la colline rouge" (détail signature)
Léo Schnug Paysage à la colline rouge (avec son cadre). Léo Schnug. Paysage à la colline rouge
Léo Schnug "Paysage à la colline rouge" (avec son cadre)
Littérature :
  • - "Le peintre Léo Schnug" par Auguste Wackenheim, Editions Willy Fischer, 1971.
  • -"Léo Schnug, un artiste de légende de la Neustadt au Haut-Kœnigsbourg" par Julien et Walter Kiwior, Edition Vandelle (2017).

Œuvre des années 1920, elle démontre que Léo Schnug avait conservé encore à cette époque tout son génie créateur. En effet, il était en proie à un alcoolisme qui le rongeait depuis longtemps, et perdait peu à peu ses capacités créatrices. Pourtant ses œuvres tardives sont chargés d’un surplus de mysticisme, du fait notamment de son état psychique, qui donne à ces dessins une dimension supérieure.
Les deux œuvres nous montrent des paysages imaginaires, sortis de l’esprit de l’artiste. Depuis toujours, il avait pris l’habitude d’utiliser des trames particulières, peuplées de châteaux forts, de montagnes désertes, de forêts profondes, de rochers escarpés. D’après Auguste Wackenheim, Léo Schnug aurait joué malicieusement à glisser ça et là, des morphologies animalières ou humaines dans ses paysages lugubres. Il est vrai que la manière de dessiner de Schnug peut amener les esprits les plus rêveurs à voir des elfes, des monstres se cacher dans une partie du paysage. En tout état de cause, Schnug disposait d’un trait féerique, qui invite le spectateur à se balader dans ses créations.

RCS STRASBOURG TI 525 048 492 - Neustadt Galerie - Galerie Kiwior - 28 Avenue de la Marseillaise - 67000 Strasbourg France - contact@neustadtgalerie.com
mots clefs :

XXX