Martin HUBRECHT (Sélestat, 1892-1965, Strasbourg)

Un artiste singulier de l'entre deux guerre alsacien

Sa devise était « Qu’on dise quelque chose ou qu’on ne dise rien, je ne veux en faire qu'à ma tête». Martin Hubrecht est un artiste qui n’a fait aucune concession à la facilité et au conformisme, contrairement à bien des artistes de son temps. Le Chemin. huile sur toile. 65x54cm 1931. Collection particulière.
Le Chemin. huile sur toile. 65x54cm 1931. Collection particulière.
Il était comme le disait un critique d’art d’antan, l’artiste le plus novateur de la scène artistique alsacienne. Avec Martin Hubrecht, nous sommes loin de l’artiste qui ne propose continuellement que la même formule, pas de lassitude, que de l’étonnement …
Son parcours artistique est comme pour beaucoup d’alsaciens de cette époque singulier. Il suivait d’abord un enseignement universitaire allemand à la faculté de droit et de lettres de Strasbourg durant quatre années. Subitement en 1914, il s’inscrit à l’école des arts décoratifs de Strasbourg. Nature morte au pot et aux pommes. Datée 1921 Huile sur toile 55x46cm.  Collection particulière, Suisse. Provenance Galerie Kiwior
Nature morte au pot et aux pommes. Datée 1921 Huile sur toile 55x46cm. Collection particulière, Suisse. Provenance Galerie Kiwior
Il lorgnait dès qu’il en avait le temps les cours d’histoire de l’art durant son cursus universitaire. De plus son père étant doreur, la fibre artistique familiale n’a pas pu s’éteindre. En 1916, il continue son apprentissage artistique à Munich à l’Académie de Beaux-arts. Mais, il sera frappé une première fois par le sort de sa triste époque. Il est appelé sous les drapeaux de l’armée du Kaiser. Il était engagé sur le front de l’est : Koenigsberg, Tilsitt, Macédoine. Il finissait la guerre en remplissant des carnets de dessins où il illustrait la vie du soudard en Macédoine.
En 1919, libre et désengagé, Martin Hubrecht gagne la capitale des arts : Paris. On le retrouve à la Grande chaumière, véritable école d’art dirigé par les grands artistes français d’alors. Il suivait l’enseignement de Bernard Naudin et était influencé par Paul Sérusier, qui jadis était le leader du mouvement des Nabis. La rencontre avec Paul Sérusier est déterminante dans la peinture de Martin Hubrecht qui adopte une palette lumineuse et claire, les grands aplats dominent la surface et où les traces du symbolisme apparaissent parfois. Le vieux palmiers. Huile sur toile 65x54cm. Datée 1930.  Collection particulière, Strasbourg. Provenance Galerie Kiwior
Le vieux palmiers. Huile sur toile 65x54cm. Datée 1930. Collection particulière, Strasbourg. Provenance Galerie Kiwior
Une fois ce long parcours d'enseignement artistique achevé, Martin Hubrecht installait son atelier à Strasbourg rue des veaux. De la fenêtre de son balcon, il trouvait ses premières sources d’inspirations locales. Le pont et l’église Saint-Guillaume, le quai des bateliers et les berges de l’Ill, devenait le laboratoire de ses premières expériences. Il est alors un digne représentant de la Nouvelle Objectivité (Neue Sachlichkeit ) en Alsace depuis 1920. Il s’agit pourtant d’un mouvement pictural allemand qui apparait en 1918. Ce mouvement se détache du sentimentalisme de l’expressionnisme et cherche d’avantage à dépeindre la réalité de la société. En Allemagne, le mouvement fait sa grande entré à Mannheim dans l’année 1925. La Foire du pont de l'Alma. Huile sur panneau 33x41cm. Datée 1920. Collection particulière, Paris. Provenance Galerie Kiwior
La Foire du pont de l'Alma. Huile sur panneau 33x41cm. Datée 1920. Collection particulière, Paris. Provenance Galerie Kiwior
Les plus célèbres artistes de cette tendance sont : Otto Dix, Georg Grosz, Christian Schad, Karl Hubbuch, Max Beckmann, etc.
Le style Hubrechtien (1920-1928) semble plutôt se rapprocher de l’art de Christian Schad, de Davringhausen ou de Dix. Ces artistes étaient influencés par un réalisme proche des artistes primitifs de l’époque médiéval. Vue de Strasbourg au loin. Aquarelle. 28x37cm. Datée 1931.  Galerie Kiwior
Vue de Strasbourg au loin. Aquarelle. 28x37cm. Datée 1931. Galerie Kiwior
Un autre artiste alsacien contemporain d’Hubrecht, Gustave Stoskopf, a dès le début des années 20, élaboré des portraits de paysans alsaciens dans ce goût. Certes, Stoskopf avait une touche plus conservatrice. Il est évident que la manière de peindre de Martin Hubrecht s’inscrit plutôt dans une tendance de gauche. A cette époque, les conditions sociales et économiques affectent énormément la vie quotidienne. Les portraits d’Hubrecht semblent parfois friser le sarcasme lorsqu’il peint un épicier bien portant, un financier cynique, un industriel sournois, un médecin cruel, un avocat véreux, un diplomate orgueilleux, etc… Rue de Strasbourg. Huile sur panneau.  Collection particulière, Paris
Rue de Strasbourg. Huile sur panneau. Collection particulière, Paris
Les œuvres de cette époque étaient fortement prisées. Robert Heitz, critique d’art, disait que l’artiste élaborait consciencieusement mais très lentement ses œuvres. Il est vrai qu’il préparait soigneusement son travail. La limpidité de ses coups de pinceaux, les fondus, les dégradés étaient parfaits. Pour parvenir à un tel résultat, seul une préparation soigneuse et un travail de longue haleine pouvait permettre ceci. Un passant, la nuit.... (Strasbourg). rue mercière. Huile sur panneau 33x41cm. Datée 1964. Galerie Kiwior
Un passant, la nuit.... (Strasbourg). rue mercière. Huile sur panneau 33x41cm. Datée 1964. Galerie Kiwior
Martin Hubrecht intègre également en 1922 le groupe de Mai, qui s’était formé dès 1919 à Strasbourg. (groupe de mai). Il était pourtant avec sa peinture à l’écart des préoccupations picturales du groupe qui vouait un culte à Paul Cézanne et à la peinture française. Il faudra atteindre la fin des années 20, pour voir une révolution dans l’art de Martin Hubrecht. Il change radicalement d’orientation picturale et se tournait vers un impressionnisme rationnalisé dit « hubrechtien ». Il avait tenté des premières expériences à travers l’aquarelle. Un dessin vibrant compose la trame de sa nouvelle manière. Autour de cette trame se rattache les nuées de couleurs. Il y avait désormais une prédominance du vert et du bleu. Il avait transposé cette technique dans ses huiles. Le changement fut radical ! Sa palette était plus harmonieuse, plus douce mais par contre ses sujets devenaient plus dur. Rocabey - Saint-Malo. Huile sur panneau 46x55cm. Datée 1958. Galerie Kiwior
Rocabey - Saint-Malo. Huile sur panneau 46x55cm. Datée 1958. Galerie Kiwior
La crise sociale et économique le touchait beaucoup et il représentait le monde ouvrier en crise et la laideur de son temps. Martin Hubrecht était lui-même touché par cette époque comme bien des artistes. Il avait un temps été dessinateur au journal des dernières nouvelles d’Alsace. Il avait même dû mettre en parenthèse vers 1937 sa carrière artistique pour subvenir à sa famille. La déclaration de la guerre, sa mobilisation, le pillage de sa maison de son atelier et le désastre de 1940, finissaient par détruire complètement sa carrière à Strasbourg. Le sort à voulu qu’il s’installe à Reims, dans la famille de son épouse. Sur place et de manière inattendue, Hubrecht devient l’interprète de la municipalité face à l'occupant. Il gagne en notoriété et devient directeur de l’école des beaux-arts de Reims et gardait cette charge jusqu’en 1961. La plage. Huile sur panneau.  Galerie Kiwior
La plage. Huile sur panneau. Galerie Kiwior
Il devenait un excellent directeur et continuait malgré son temps à peindre. Il effectuait après-guerre de nombreux voyages, en Bretagne, dans la Marne, en Alsace durant les longs mois d’été qui étaient propices à la création artistique. Il exposera plusieurs fois encore à Paris et à Strasbourg. Il parvenait finalement à récupérer sa maison à la Robertsau à Strasbourg et se réinstalle sur place en 1962. Sans artifice, mais avec les honneurs de la République, Martin Hubrecht s’éteint en 1965 à Strasbourg.Pêcheurs à Saint-Malo. Collection particulière
Pêcheurs à Saint-Malo. Collection particulière

RCS STRASBOURG TI 525 048 492 - Neustadt Galerie - Galerie Kiwior - 28 Avenue de la Marseillaise - 67000 Strasbourg France - contact@neustadtgalerie.com
mots clefs :

XXX